Stingray et le FIJM… Complètement jazz!

By: Eric AWed, 06/19/2019
Festival International de Jazz de Montréal

Fier partenaire de la 40e édition du Festival International de Jazz de Montréal, Stingray remettra un Prix Étoiles Stingray de 5000 $ à un jeune musicien de niveau universitaire se considérant issu des minorités visibles, le 26 juin 2019. Le lauréat ou la lauréate se sera démarqué-e par son talent de compositeur, de musicien et d’arrangeur. Stingray associe son programme Prix Étoiles au Prix Oliver Jones, présenté pour la première fois au Festival international de jazz de Montréal.

Mais ce n’est pas tout les prix… Voyez ce qu’on vous propose à tous les soirs à 22h à l’Astral, renommé le Club pour ces soirées de jazz tardives!

Rodrigo Amarante

27 juin

La musique de l’auteur-compositeur-interprète brésilien Rodrigo Amarante — connu notamment pour avoir signé la chanson du générique de la série Narcos —, se niche entre saudade brésilienne, tropicália, rock alternatif et folk planant. Ne manquez pas la prestation de cet artiste au style enchanteur.

Hailu Mergia

28 juin

Figure emblématique de la scène jazz éthiopienne particulièrement dynamique dans les années 70, le claviériste, accordéoniste et arrangeur Hailu Mergia s’installe à Washington, où il vit une période plus difficile. Sa rencontre récente avec Shim Kovitz change sa vie. On redécouvre sa musique et la carrière du musicien de 71 ans prend un nouvel envol. Une renaissance artistique remarquable !

Joep Beving

29 juin

Les pièces contemplatives et minimalistes du pianiste hollandais, écoutées des millions de fois en ligne, constituent autant d’antidotes aux vies chaotiques et de déclencheurs d’émotions. Ses albums Solipsism, sorti en 2015 et Prehension, en 2017, ont fait de lui une grande figure du compositeur postclassique. Le nouvel opus de Beving, Henosis, plus orchestral et électro, clôt une trilogie consacrée à l’exploration de l’intime et de l’humanité. Pour son spectacle à Montréal, Joep Beving, en plus d’interpréter des morceaux au piano en solo, jouera également de la nouvelle musique avec ACME.

ÌFÉ

30 juin

Quand la rumba rencontre l’électro via un vocodeur et des chants sacrés yorubas… Inédite, la musique percussive et accrocheuse de ce collectif portoricain ne s’appuie sur aucune programmation durant ses prestations enlevantes.

Theon Cross

1er juillet

Aussi bien dans le groupe Sons of Kemet qu’en solo, il transforme un instrument classique – le tuba – en organe d’où émergent des pièces et un groove insoupçonnés. Un des principaux acteurs de la scène jazz londonienne, il fait partie de ces jeunes musiciens florissants et innovateurs qui repoussent les limites, qui entremêlent les influences et les paysages sonores.

Tamino

2 juillet

Véritable révélation de la nouvelle scène flamande, Tamino subjugue dès ses débuts avec Habibi, un EP qui dévoile une voix bouleversante et un univers d’une riche profondeur. Le jeune auteur-compositeur-interprète d’origine égyptienne récolte depuis les éloges partout sur son passage. Pour son premier disque, Amir, il s’est fait accompagner d’un collectif de musiciens provenant pour la plupart du Moyen-Orient, dont certains ont le statut de réfugiés en Belgique.

PJ Morton

3 juillet

PJ Morton est l'homme le plus occupé du R&B. En plus de performer aux côtés de Maroon 5 et de collaboré avec des artistes comme Stevie Wonder, Solange et Erykah Badu, sa carrière solo prend son envol lorsque ses albums Gumbo et Gumbo Unplugged récoltent plusieurs nominations aux Grammys ces deux dernières années.

40 ans d’histoires avec André Ménard, Alain Simard et le Lorraine Desmarais band

4 juillet

Pour célébrer le 40e  anniversaire du Festival (ainsi que ses propres 40 ans), la station de radio américaine spécialisée en jazz WBGO offre une émission toute spéciale, enregistrée et diffusée en direct de L’Astral. Préparez-vous à entendre toutes sortes d’anecdotes captivantes de la part d’André Ménard et Alain Simard, dont les propos seront illustrés par le Lorraine Desmarais band.

Flying Hórses

5 juillet

Ce deuxième album, Reverie, est issu d’une démarche très personnelle de Jade Bergeron, la multi-instrumentiste derrière Flying Hórses. C’est une rupture amoureuse et l’envie d’explorer un univers plus onirique qui ont inspiré les pièces de cet album plus sombre et dense. Rassurez-vous, il y a aussi de d'espoir, confirme l’artiste. Des sonorités islandaises et des envolées de piano magnifiques s’entendent dans cette ambiance post-rock.

De plus, encore cette année, l’équipe de Stingray a créé une chaîne sur mesure Festival International de jazz de Montréal 2019, disponible sur son appli mobile et lecteur Web Stingray Musique dès maintenant!

Suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter pour ne rien manquer de Festival International de Jazz de Montréal!